Christ vit en nous, APD Tshisekedi à Kalubwe

C’est sous une pluie de bénédiction que l’Apôtre de district TSHISEKEDI a visité la communauté Kalubwe. Un jour spécial car cela a coïncidé avec la fête de pâques, la confirmation et l’anniversaire de l’Apôtre de district.

LA PREDICATION

En cette journée spéciale l’ambassadeur du Christ  a fait lecture de la parole consignée dans Colossiens 1 :17 (à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l'espérance de la gloire.) et la lecture biblique de la circonstance a été tirée de l’évangile de Marc 15 : 1-15.

Dans l’introduction de sa prédication, l’homme de Dieu a souhaité à tous les participants un dimanche béni de pâques, et particulièrement aux confirmands une riche et bénie profession de foi ; puis il a montré la complexité de l’évènement « un dimanche, la fête de pâques, la confirmation  de la foi néo-apostolique et servir la sainte cène au défunts ».

La fête de pâques, différente de la pâque juive qui commémore la sortie des israélites de l’Egypte, est célébrée par tous les chrétiens ; il est l’aboutissement d’une semaine riche en évènement : l’entrée de Jésus en Jérusalem (Dimanche de rameaux), puis la crucifixion du Christ et sa mort (Vendredi Saint), enfin la fête de pâques (la résurrection du Christ). La résurrection du Christ est destiné à tous les hommes, c’est à nous de la proclamée par tout au monde, a-t-il fait connaitre.

Même les hommes qui ont vécu avec Christ ont eu du mal à croire en sa résurrection : Thomas a même dit qu’il ne pouvait croire que s’il voyait et mettait ses doigts dans les cicatrices des plaies. Pour nous Christ est bel est bien ressuscité et il habite en nous.
Sa souffrance était un signe visible de son amour pour le monde ; à l’exemple du miracle fait sur l’homme dont l’oreille avait été coupée par Pierre, Christ a démontré qu’il était encore possible de faire du bien pendant le moment de souffrance , il est possible de pratiquer la justice dans un monde injuste, il est possible d’offrir l’offrande même dans un monde en crise; a-t-il insisté.

La résurrection du Christ doit changer des choses en nous. Christ vit en nous et cela doit se manifester dans notre vie quotidienne ; la résurrection du Christ nous donne l’espérance de la gloire pour nous, a-t-il ajouté.

LE FAIT

Avant la fête de sainte cène tous les confirmands ont été invités devant l’autel de grâce ; avant de professer leur vœux de confirmation l’Apôtre de district leur a remercier pour avoir suivi les enseignements depuis leur bas âge et à remercier aussi leur parents pour leur grand travail pour faire grandir ces confirmands dans la doctrine apostolique.

Le Seigneur te dit « je t’aime, viens », pas pour ta beauté, ni ta force mais pour te sauver, a dit l’Apôtre de district. Il leur demandé s’ils étaient près pour répondre positivement à Christ, pour le défendre et défendre son œuvre partout au monde. Il leur a ensuite fait lecture de la lettre de l’Apôtre patriarche, dont le message principal était tiré dans Luc 9 :11. Apres avoir professé le vœu de confirmation, ils ont reçu la bénédiction de confirmation par imposition des mains et la prière de l’Apôtre de district.

Apres le service divin toute l’assemblée a chanté en unisson la chanson JOYEUX ANNIVERSAIRE à l’occasion de l’anniversaire de l’Apôtre de district et d’autres bien-aimés qui fêtaient aussi leur anniversaire en ce dimanche de pâques.

C’est dans une grande ambiance festive que s’est clôturé ce grand évènement à triple dimension dans la communauté Kalubwe.

Récit de Patient YOKESE Y.

Posts les plus consultés de ce blog

Apôtre patriarche à Kinshasa : la prédication

Kato : L’évangéliste, assisté par le berger et l’ancien, sert la jeunesse

Jeunesse Campus: Jésus, médecin de mon âme