Merci à Dieu pour la puissance de son Esprit, Pentecôte à Kiwele.

Une rencontre à la hauteur de l’évènement,  voilà  comment pouvait  être  décrit  le service divin de ce dimanche 15 mai 2016  officié l’Apôtre  Responsable de la région  du Sud, Gabin Mwemena, au complexe KIWELE,  en  présence  de  plus  de  1.000  jeunes  de  deux  districts  d’anciens  (Kassapa  et Centre-Lubumbashi) réunis pour la fête de la pentecôte.

Pour cette journée festive, l’Ambassadeur du Christ a commencé par souhaiter une joyeuse fête  de  la  pentecôte  à  ses  hôtes,  les  jeunes,  avant  de  faire  la  lecture  de  la  parole  de  Dieu consignée dans l’Epitre aux Galates 5 :25 (Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit) (la lecture biblique Actes des apôtres 2 :1-4).

« Vos jeunes auront de visions… »  C’est  avec cette parole prononcée par l’Apôtre  Pierre, le jour de la première  effusion du Saint-Esprit,  que le serviteur  de Dieu a expliqué pourquoi il a choisi de  fêter  la  pentecôte  au milieu des jeunes  car,    a-t-il  dit,  « vous avez part  entière  au Saint-Esprit ».

Il a par  la  suite  expliqué  de  quelle  manière  Dieu  s’est  manifesté  dans  le  temps ;  Dieu, Créateur  dès  le  début  du  temps et  Père  qui  a choisi  Israël  et l’a conduit vers Canaan ;  Dieu, Christ et  sauveur de l’humanité ;  et Dieu,  Consolateur  promis  par le fils, Saint Esprit qui fait connaitre  la volonté divine et nous  prépare  pour la communion  éternelle. C’est l’Esprit de Dieu qui dirige l’Eglise, sanctifie l’homme pécheur ainsi que les actes qu’il pose au sein de l’œuvre (Sacrements) pour la préparation de l’épouse.

En invitant les  jeunes à prendre part à la puissance du Saint-Esprit, il a tout abord expliqué que  « la  puissance  du  Saint-Esprit  est  le  pouvoir,  l’autorité  de  Dieu  sur  toute  chose,  la gloire  qu’il repend dans l’univers entier »;  il  a  ensuite  montré les avantages qui en  découle : « nous connaitrons la volonté de Dieu », « nous ne marcherons pas comme les jeunes de ce monde », «  nous vivrons de belles expériences de la foi ».

Disons merci à Dieu pour l’envoi du Saint-Esprit, a dit l’homme de Dieu, car  grâce  à lui l’homme devient  « enfant de Dieu »,  il  a  « l’assurance d’avoir part au royaume de Dieu » ; Le saint a rendu visible  l’Eglise du Christ, il conduit cette  dernière, par elle le croyant qui arrive à la foi en Christ est préparé pour la noce de l’agneau. L’Esprit d’en haut nous offre la communion avec Dieu, il nous rend agréable devant Dieu en nous donnant la foi en Christ.

Le  Saint-Esprit  sanctifie l’homme choisi par Dieu et fait de lui  apôtre,  ministère  important au  sein  de  l’Eglise  du  Christ,  afin  qu’il  annonce  l’évangile,  fruit  de  l’inspiration  du Saint-Esprit  et  complément  essentiel  des  sacrements ;  la  prédication  annoncée  sous  la  dictée  de l’Esprit d’en-haut ne parle pas de Dieu mais donne la parole de Dieu. C’est par la force du Saint-Esprit que la nature du Christ s’incorpore dans l’hostie consacrée par l’apôtre  ainsi que les serviteurs mandatés par lui.

Au  vu  de  ces  bienfaits  que  le  Saint-Esprit  rende  possible  dans  la  vie  de  l’homme  et  de l'église,  être reconnaissant  envers  l’Esprit  de  Dieu  est  donc  une  obligation  pour  nous. « Marchons  donc  selon  l’esprit »  en  vivant  en  conformité  avec  l’évangile  cela  veut simplement dire  « que  Jésus  doit  être  au centre de toute  imitation » ;  comme  Jésus-Christ, « exprimons la confiance que nous avons en Dieu, même dans les moments difficiles»,  « se mettre  au  service  des  autres  car,  malgré  la  diversité  des  dons  reçu  grâce  au  saint  esprit, l’amour  est  le  don  que  nous  avons  en  commun »,  et  nous  disons  « viens,  viens  vite Seigneur !!! ».

Laissons-nous  infecter  par la puissance du Saint-Esprit  et exprimons devant  tous  les signes de cette infection (Apôtre Etienne CHULU) ; Prenons de la hauteur pour atteindre le but de notre  foi  (Ancien  Robert  KWETE),  cela  est  un  avertissement  (Ancien  D.  PUNGWE). L’apôtre  du  Christ  a  conclu  la  prédication  en  invitant  chaque  jeune  a  développé  sa  vie spirituelle et à lutter  pour renverser la tendance actuelle qui veut que les choses charnelles, éphémères prennent le dessus sur les choses spirituelles qui sont éternelles.

Posts les plus consultés de ce blog

Apôtre patriarche à Kinshasa : la prédication

Kato : L’évangéliste, assisté par le berger et l’ancien, sert la jeunesse

Jeunesse Campus: Jésus, médecin de mon âme