Christ est le premier et le dernier, Préparation de la visite de l'APP Schneider

Récit de Richard Ndambo

C'est dans le cadre de la préparation du service divin de l’Apôtre patriarche JL Schneider (pour l’école de dimanche) lors de sa visite à Lubumbashi au mois de juillet 2017 que les enfants de l’ECODIM de toute la ville de Lubumbashi ont été réunis dans leurs districts d’ancien respectifs ce dimanche 15 janvier 2017, et ils ont assisté à un service divin à leur intention. Pour le district de Kassapa, les enfants se sont retrouvés autour de l’Ancien Dieudonné PUNGWE dans la communauté du Campus.

C’est à 10h00 que le service divin a débuté, dans une communauté remplie d’enfants (plus de 350) venus de toutes les communautés du district de Kassapa ; l’Ancien de district, accompagnés de l’EVD TSHIMANGA, a basé la prédication du jour sur la parole biblique tirée du livre d’Apocalypse 1 :17-18 ( Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant: Ne crains point! Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J'étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.)

Dans son introduction, le serviteur de Dieu a souhaité la cordiale bienvenue à tous les enfants et leur a montré l’importance de cette grande rencontre dominicale ; il a dit que c’est ce jour que Dieu a choisi pour « rencontrer son peuple, et parler à son peuple », il leur a exhorté à être « attentif à la parole de Dieu ». Après une explication globale du message du jour, le responsable du district de Kassapa, par un jeux de questions-réponses, s’est efforcé à faire comprendre la parole du jour aux enfants de l’école de dimanche.

Pour quoi disons-nous que Jésus Christ est le premier et le dernier ?

Christ est Dieu qui s’est incarné en homme et s’est approché de l’humain pour lui apporter le salut, il dépasse toute force et toute chose.
Il est le premier car c’est lui le début de notre foi, il est mort pour offrir la possibilité à l’homme d’être sauvé; Nous avons cru en lui, et en sa parole, et en lui nous avons reçu le sacrement.
Il est le dernier car il est la destination de notre vie de foi, il reviendra très bientôt pour nous prendre afin d’aller avec lui dans le royaume céleste, il nous sauvera donc du péché et de la mort éternelle.

Pourquoi devons-nous laisser Christ régner dans notre cœur ?

Il doit régner dans notre cœur car : Il est notre sauveur, notre rédempteur, Il nous aime, Il est la lumière, Notre unique défenseur, Il est le commencement et la fin de notre vie de foi.

Que ce que nous devons faire pour que Christ puisse régner en nous ?

Nous devons ressembler à Christ, en devenant ses imitateurs, nous devons donc :
Savoir pardonner les autres, Avoir la compassion du prochain, Aimer son prochain -même son ennemi-, Être humble et faire confiance à Dieu, Obéir à la parole de Dieu et lui rester fidèle, etc.

L’ancien de district a exhorté les enfants à rester fidèle à Dieu pour que lorsque Christ reviendra qu’il se manifeste, comme le dernier, dans la vie de tout un chacun.

Notons que la chorale de district de Kassapa a bien interprété tous les cantiques prévus pour le service divin - à l’intention des enfants- de l'apôtre patriarche au mois de Juillet 2017 ; l’ancien de district a inviter les enfants à fournir d’avantage des efforts afin d’atteindre un meilleur niveau pour ce grand événement que toute la RD Congo  Sud Est attend; et il a aussi appelé celles et ceux qui n’ont pas encore adhérés à la chorale des enfants à le faire afin que le grand district de Kassapa soit bien représenté dans la chorale de tout Lubumbashi.

Posts les plus consultés de ce blog

Apôtre patriarche à Kinshasa : la prédication

Kato : L’évangéliste, assisté par le berger et l’ancien, sert la jeunesse

Jeunesse Campus: Jésus, médecin de mon âme