Gloire à Dieu notre Père !

Extrait de l'allocution de l'apôtre patriarche Jean Luc Schneider

Que cela ne soit pas seulement le mot d’ordre de l’année 2017, mais détermine la suite de notre chemin dans la vie et dans la foi.
Comment pouvons-nous glorifier Dieu, le Père ? Je citerais trois missions à titre d’exemple :

■ Reconnaissons la grandeur de Dieu ! Il est le Créateur duquel provient toute chose, aussi bien la création visible que l’ensemble de l’histoire salvifique. Notre mission est de traiter sa création avec sagesse et bonté. Dieu a certes fourni les ressources terrestres ; mais la responsabilité de leur répartition et de leur préservation nous incombe à nous, les humains.

■ Remercions-le pour tous ses dons, en accomplissant sa volonté, même lorsque cela rend notre vie plus pénible. Apportons-lui des offrandes. Accordons plus d’importance à la confiance en Dieu qu’à nos soucis. Il s’occupe de nous, bien que nous soyons des pécheurs. En contrepartie, nous voulons, nous aussi, considérer la dignité de chaque être humain. Dieu est le Père de tous!
Nous rendons gloire à notre Père lorsque nous intercédons aussi pour le salut de ceux qui nous ont blessés.

■ Proclamons sa gloire, en nous comportant comme des enfants de Dieu. Devant Dieu, nous sommes tels des enfants : Nous savons peu de choses, et il sait tout. Il importe de reconnaître son autorité et de nous mettre de bon gré à son service. Ceci n’est pas une restriction de notre propre liberté, mais une source de bénédiction !

Rendons gloire à Dieu, notre Père : Il est plus grand que tout ; rien ne peut l’empêcher de nous donner son royaume. Sa vie, qu’il a déposée en nous, doit se développer. Nous contribuerons ainsi à l’unité parmi ses enfants en sachant qu’il n’existe qu’un seul Dieu et Père de tous, «  qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous ».

Le programme en trois points pour cette année 2017 est le suivant :
■ Reconnaissons la gloire de Dieu, le Père, dans ses œuvres.
■ Remercions-le pour ses bienfaits.
■ Proclamons sa gloire, en nous comportant tels des enfants de Dieu.

Dans cet esprit, je vous souhaite beaucoup de joie et la bénédiction de Dieu en cette nouvelle année !
Je vous adresse, mes chers frères et sœurs, mes cordiales salutations

Source: Community 01/2017

Posts les plus consultés de ce blog

Apôtre patriarche à Kinshasa : la prédication

Kato : L’évangéliste, assisté par le berger et l’ancien, sert la jeunesse

Jeunesse Campus: Jésus, médecin de mon âme