Une encyclopédie s’est éteinte; l’EVD Mukalayi est parti

Aux premières heures de ce jeudi 20 avril 2017, jour de mon anniversaire, je ne pouvais pas penser recevoir une telle mauvaise nouvelle : L’évangéliste de district Léon MUKALAYI est décédé. Dérangé par la maladie depuis quelques mois, il a été hospitalisé puis a subi une intervention chirurgicale il y a de cela 4 jours.

Un homme de foi, formateur des formateurs

A part son ministère d’évangéliste de district qu’il assumait avec beaucoup de ferveur dans le district d’ancien de Kassapa (Lubumbashi Nord – RD Congo Sud Est)  , il était aussi responsable provinciale de l’école de dimanche, c’est à ce titre que j’ai eu à plusieurs fois l’occasion d’être formé par lui ; et la connaissance du plan du salut divin est pour moi la plus grande des choses que j’ai appris de lui.

« Richard garde la foi, tu vivras les bienfaits de Dieu dans ta vie »

Après le service divin de la jeunesse du 26 mars 2017 à la communauté du Campus, j’ai  eu à échanger longtemps avec lui, c’était sans le savoir la dernière fois ; nous avons échangé d’abord à propos de sa maladie, puis concernant mes activités tant ecclésiales que professionnelles, il m’avait beaucoup exhorté et n’avait pas oublié de me rappeler mes responsabilités. Ce que j’avais retenu le plus c’était cette phrase : « Richard garde la foi, tu vivras les bienfaits de Dieu dans ta vie ».

Une grande perte pour la famille et l’Église territoriale de la RD Congo Sud Est

On n’a pas seulement perdu un ministre de district, mais on a perdu surtout un père, une encyclopédie, un grand responsable de l’école du dimanche et celui des traducteurs et interprètes, bref une grosse perte que nous ne saurons combler facilement.

Repose en paix et avec toutes tes œuvres, dans le sein d’Abraham cher Papa Léon MUKALAYI !

L’Eternel a donné, c’est lui qui a repris ! Que son nom soit glorifié à jamais !

Richard NDAMBO

Posts les plus consultés de ce blog

Apôtre patriarche à Kinshasa : la prédication

Kato : L’évangéliste, assisté par le berger et l’ancien, sert la jeunesse

Jeunesse Campus: Jésus, médecin de mon âme