Dernière visite de l'Apôtre patriarche à Lubumbashi


#AppLshi2017 C’est en 2012 que remonte la dernière fois qu’un Apôtre patriarche a visité Lubumbashi ; ENACampus vous fait revivre ce grand moment qui était la dernière visite de l’Apôtre Wilhelm Leber à Lubumbashi.

Il y a 5 années | Richard Ndambo

C'était l'événement de l'année, les enfants de Dieu n'attendaient que ce jour du 10 juin 2012.
Le samedi 09 juin 2012, l'Apôtre patriarche Wilhelm Leber et sa délégation ont assisté à un magnifique concert chants.

C'est vers 20 heures du samedi 9 juin 2012 que je suis arrivé à la communauté centrale de KAWAMA ; il y avait déjà à cette heure du soir plus de 2.000 enfants de Dieu, dans la parcelle de Kawama, attendant l'ouverture des portes pour se trouver une place à l'intérieur de la chapelle.

Ce n’est que vers 1 h 30 que les portes seront ouvertes et la chapelle sera totalement remplie à telle enseigne que tous ceux qui sont venus après n'ont pas eu des places à l'intérieur et devaient alors se mettre aux stands aménagés tout autour.

C'est à 9 heures et 30 minutes que l'Apôtre patriarche Wilhelm Leber et tous ceux qui l'accompagnaient arrivèrent à KAWAMA. Ils sont été accueillis par la chorale des enfants et celles des adultes. Dans sa suite, l'apôtre patriarche adjoint Jean Luc Schneider (qui effectué sa première visite internationale) et trois apôtres de district : M. Deppner du Congo-Ouest, Michael d'Allemagne, et celui de la Zambie. Après avoir salué les enfants de Dieu assis aux stands, l'Apôtre patriarche Wilhelm Leber et sa suite entrèrent dans la sacristie.

C’est à 10h que le service divin a commencé ; il était retransmis à la télévision et suivi dans toutes les communautés néo-apostoliques de la RD Congo. L'apôtre patriarche a fait lecture de la parole biblique dans le livre des Actes des apôtres 12,24 « Cependant la parole de Dieu se répandait de plus en plus, et le nombre des disciples augmentait. ».

Dans son introduction, l'homme de Dieu a rappelé l'exhortation de la Pentecôte : « Ce qui est impossible aux hommes et possible à Dieu » ; Faisant allusion à la parole du jour, il a montré comment au temps de l'Église primitive, le nombre des disciples croissait ; En le rapportant au temps présent, il a dit « non seulement que le nombre de disciples de Jésus doit croître, mais nous devons croître en nous-mêmes ».

Il a alors donné les éléments qui pourront nous aider à croître comme une bonne plante:
1. Avoir une bonne terre : avoir la foi.
2. Arroser chaque fois les champs : écouter la parole de Dieu.
3. Il faut mettre la plante à la lumière : la crainte de Dieu.
4. Prendre soin d'arracher à chaque fois les mauvaises : le doute, la froideur à l'œuvre de Dieu et la paresse.

Après la sainte cène, 5 apôtres ont été admis en retraite, 4 évêques et 7 apôtres ont été ordonnés.

Photo: Godfree EMBAM (Visite de l'APP W.Leber, janvier 2010)

Posts les plus consultés de ce blog

Apôtre patriarche à Kinshasa : la prédication

Kato : L’évangéliste, assisté par le berger et l’ancien, sert la jeunesse

Jeunesse Campus: Jésus, médecin de mon âme